Categories

Tank of Green Gables…..

28-29 juillet – Whitbourne, NL à Placentia, NL à Argentia, NL = 56 km
30 juillet – North Sydney, NS à St. Peters, NS = 102 km
31 juillet – St. Peters, NS à Pictou, NS = 183 km
1er août – Pictou, NS à Red Point, PE = 95 km
2 août – Red Point, PE à St. Peters, PE et exploration = 115 km
3 août – St. Peters, PE à Cavendish, PE = 94 km
(Total jusqu’à maintenant = 3737 km)

C’est avec un petit teint verdâtre que je suis débarquée en Nouvelle-Écosse, après 14 heures de traversée depuis Argentia (à dire « Ardgènchiâ »). L’océan agité m’a mis le cœur à l’envers et j’avais hâte de sortir pour me dégourdir les jambes. Ayant déjà roulé tout le nord de l’île du Cap Breton, j’ai opté pour prendre la direction du sud. J’ai longé le magnifique lac Bras d’Or sur une route bien vallonnée, sans accotement et lourde de trafic. C’est le joli petit village de St. Peters que j’ai choisi pour passer ma première nuit de retour en Nouvelle-Écosse. Depuis quelques jours, je jonglais avec les différentes options qui s’offraient à moi. Aller à Halifax et prendre le train? Aller à Halifax et continuer jusqu’à Montréal? Reprendre l’autoroute Trans-Canada vers l’Ïle du Prince Édouard? Que faire… Je me suis dit que je ne pouvais pas manquer l’opportunité de visiter PEI. Le seul obstacle était que je devais retracer une route plutôt moche sur l’autoroute. Alors j’ai décidé de me gâter… 183 km me séparaient du traversier pour l’île alors j’ai pensé que ce serait génial si je m’en débarrassais en une seule journée. Je me suis dit que ce serait une bonne tradition de faire au moins une journée de plus de 100 miles par voyage. Alors je suis partie, le 30 juillet, vers 6h du matin avec un lever de soleil fabuleux. J’ai roulé et roulé et roulé et suis finalement arrivée à Pictou vers 17h30, les jambes en miettes et l’entre-jambes… au vif… Roger, du Birchwood Campground, s’est fait un plaisir de me faire une place dans son terrain de camping déjà bondé. Et le lendemain, je me suis retrouvée sur cette superbe petite île que je ne connaissais absolument pas – PEI.

Quand on se balade de villages en villages, de villes en villes, de provinces en provinces sur un vélo, on en voit de toutes les couleurs. Ce qui m’est arrivé, beaucoup d’autres cyclistes l’ont déjà expérimenté. Mais jamais je n’aurais pensé que je vivrais cette expérience un jour. Et jamais je ne comprendrai ce qui pousse un individu à faire un tel acte : lancer une bouteille de plastique à un cycliste… J’ai donc reçu ma première bouteille (de root beer MUG) mais ma version est plutôt saugrenue. En fait, vous avez tous les droits de ne pas me croire puisque j’ai moi-même du mal à concevoir que tout ça se soit réellement passé! J’étais à peine sortie de Montague et toute ma concentration était dévouée à rester en équilibre sur la ligne blanche. Un long klaxon m’a fait sursauter et une camionnette noire remplie de jeunes m’a dépassée. Je déteste me faire klaxonner… Une dizaine de minutes plus tard, le même klaxon a retenti et la même camionnette est réapparue mais cette fois-ci, ils avaient un cadeau pour moi. Je l’ai vu, le fatidique projectile, s’amener en tournoyant. Mais la partie extraordinaire, c’est…. que je l’ai attrapé! Oui monsieur! Un catch digne de Gary Carter! Et attendez, le meilleur est à venir (j’ai encore du mal à comprendre comment j’ai fait mon coup). Dans un même mouvement, j’ai relancé la bouteille de root beer qui est atterrie directement dans la benne de la camionnette coupable!! Le tout fut bien entendu accompagné d’une gestuelle et de paroles tout à fait censurées pour ce blogue.

J’ai continué ma route, à la fois abasourdie par la situation inusitée et inquiète par la possibilité d’une récidive. Mais tout s’est bien déroulé et j’ai pu relaxer à la plage de sable rouge et blanc de Red Point. J’y ai fait mon petit tour (vous savez comme je n’aime pas marcher sur le sable…) et le tout s’est terminé très tôt dans mon sac de couchage.

De champs de patates en champs de patates, j’ai roulé sur les petits vallons de l’île et suis arrivée à « la » destination touristique de la province : Cavendish. Anne Shirley et les pignons verts, vous connaissez? Eh bien pour voir une version reconstituée des pignons verts avec des milliers de touristes, le tout enrobé de boutiques de cochonneries, il faut payer 11 dollars. Est-ce que j’ai l’air de quelqu’un qui veut payer 11 dollars pour me faire demander « How far you’re riding? » une cinquantaine de fois par les autres touristes qui se sont aussi fait prendre au piège? Nooooo.

Mon tour de PEI va se terminer bientôt alors que je retournerai au Nouveau-Brunswick. Moncton sera ma destination finale, d’où je prendrai le train jusqu’au Québec…

  • Share/Bookmark
//-->

1 comment to Tank of Green Gables…..

  • Claude Constant

    Salut Julie,

    Le motard est lui aussi passé par Twillingate que j’ai trouvé magnifique. Après 14 heures de pluie à Dildo Run j’ai décidé de filer vers Argentia et j’ai pensé à tous ces kilomètres que tu allais franchir pour t’y rendre. Je suis ensuite passé par le Cap Breton et campé à Meast Cove, tout au nord du Cap Breton pour ensuite traverser la N.É., le sud du Nouveau Brunswick, le Maine, le New Hampshire, le Vermont et finalement rentrer le 22 juillet à temps pour célébrer l’anniversaire de mon épouse. J’ai souvent pensé à toi, à notre petite marche sur le Gros orne qui m’a fait réaliser que je n’ai plus 25 ans. Je te trouve très courageuse d’avoir conquis Terre-Neuve et je te souhaite bonne chance dans ton retour à Montréal et aux études.
    Je tenterai de mettre la main sur le magazine Espace avec la Julie à la une.
    Bonne route.

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam protection by WP Captcha-Free