Categories

Moncton, NB – La fin de l’aventure…

4 août 2010 – Cavendish à Borden-Carleton, PE = 56 km
5 août 2010 – Borden-Carleton à Moncton, NB = 102 km
GRAND TOTAL = 3895 km

Je n’aurais pas pu mieux choisir ma destination finale. La ville de Moncton, au Nouveau-Brunswick, est tout simplement géniale. Est-ce à cause des individus extraordinaires que j’y ai rencontrés ou bien à cause de l’ambiance relax et sympathique qui y règne? Probablement un peu des deux.

Je me suis réveillée en riant à Cavendish, PE. J’avais établi mon campement plutôt à contre-coeur dans un KOA, très populaire auprès des gros RV et des familles. Un KOA, ça sent le hamburger, le hot dog et les guimauves en permanence.. yark. Encore une fois, ma toute petite tente perdue entre les immenses véhicules récréatifs créait un contraste bizarre mais amusant. La raison pour laquelle je me suis bien marrée est que mes voisins se sont réveillés trempés. Mais pas par la pluie… Les cris de colère du père à 5h du matin ont dû en réveiller plus d’un. En effet, son fils avait fait pipi partout dans la tente et les sacs de couchage durant la nuit… Les joies du camping familial… Moi j’étais au sec et, comme des orages s’annonçaient, j’en ai profité pour plier bagage avant ça explose.

Je n’ai pas roulé trop longtemps cette journée-là. Les tempêtes se sont bel et bien déclarées et la pluie s’est avérée beaucoup plus intense que j’aurais pensé. J’ai piqué directement vers le sud, oubliant la route panoramique que j’avais planifiée. Je suis arrivée à Borden-Carleton, à 2 km du Pont de la Confédération, en quelques heures et me suis gâtée avec une chambre de motel sur le bord de l’autoroute. Une longue douche chaude, un bon lit, le lendemain allait être ma dernière journée à vélo. Comment je me sentais? En fait, je ne réalisais pas vraiment que mon aventure tirait drôlement à sa fin.

La pluie a persisté durant la nuit et très tôt en matinée, avant de s’estomper pour faire place au vent. Je suis partie tranquillement, fouettée au visage par ce dernier. Mais je m’en foutais. Il ne me restait que 100 km à rouler et cette brise allait me les faire savourer comme il faut.

Le Pont de la Confédération a été inauguré en 1997. Fierté des gens du coin, la merveille d’ingénierie de 13 km de longueur relie Borden-Carleton, PE à Cape Jourimain, NB. Les piétons et les vélos ne peuvent y circuler mais un service de navette efficace se charge de leur transport. J’ai eu droit à une traversée privée avec Mike, mon “chauffeur”. À mon grand plaisir, il m’a informée qu’une quantité toujours croissante de cyclistes emprunte le pont. Il m’a aussi avoué que ces cyclistes étaient ses clients favoris puisqu’ils sont toujours intéressants et joviaux. Je lui ai répondu que n’importe quel cycliste est heureux de faire un bond de 13 km si facilement et rapidement!

J’étais donc de retour au Nouveau-Brunswick, probablement ma province favorite dans les Maritimes (Terre-Neuve faisant partie d’une classe à part..). Le vent était toujours contre moi mais j’avais vu bien pire à Terre-Neuve. Tranquillement, appréçiant chaque coup de pédale, je me suis rendue au C’mon Inn Hostel de Moncton. Je ne m’attendais à rien de cette ville. Je n’aurais jamais imaginé qu’elle aurait tant de charme et de cachet. Et, en discutant avec le personnel et autres voyageurs de l’auberge de jeunesse, je me suis rendue compte que Moncton semble avoir cette tendance à attirer des gens qui me ressemblent. D’entrée, Stéphane, un Français travaillant à l’auberge, m’a affirmé que la dernière cycliste qui a visité le C’mon Inn y est restée trois semaines. Je dois vous avouer que quand est venu le temps d’aller à la gare, le 6 août, je me suis demandé si je devrais rester un peu plus longtemps… Mais mon trip était terminé et j’étais prête à tourner la page.

Seize heures de train plus tard, j’étais là, au Québec, de retour à la case zéro. Rien n’avait changé, bien entendu, et comme à chaque fois que je suis revenue “à la maison”, je me suis faite envahir de cette sensation bizarre… comme si ma belle et enrichissante aventure n’avait été qu’un rêve…

Petitcodiac River (Chocolate River) de Moncton

Itinéraire complet

  • Share/Bookmark
//-->

2 comments to Moncton, NB – La fin de l’aventure…

  • Viv

    Wow! Quel periple! Merci de nous avoir transporte avec toi. Bon retour!

  • yves cément

    salut belle aventure

    je cherche partenaire pour fasire la great divide mountain bike trail été 2011

    c. v. de rando l a. t. en 2007 et sierra nevada ,,john muir trail ect…

    yves

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Spam protection by WP Captcha-Free