//-->

Categories

Archives

Maladie de Lyme et retour

p1020290Je suis à Cap-aux-Os,en Gaspésie,le point de départ de ma randonnée. C’est important pour moi d’y revenir et de boucler la boucle après 13 mois d’aventures en forêt. Cela représente pour moi le véritable retour au Québec et à la maison. C’est aussi faire la paix avec le voyage. Aujourd’hui ça fait trois semaines que je suis sorti de la forêt. Je suis faible et on dirait que ça empire par bout. J’ai des moments de délire drôle où je ne fais que dire des niaiseries. En général,ces moments coïncident avec une poussée de fièvre qui me fait tourner la tête. Ça fait un peu moins de deux mois maintenant que la santé n’y est pas.

Alors ma première journée de repos à Cocoa Beach a débutée sous le sigle de la maladie de Lyme. Une plaie ayant la forme d’une « cible » s’était formée sur ma cuisse suite aux morsures des milliers tiques. J’ai alors fait une petite recherche rapide pour en savoir plus à propos de cette maladie dont j’étais apparemment porteur. Il semblerait que cette plaie peut subvenir de 3 jours à 3 semaines après la dite morsure. Le médecin de l’hôpital de Cap Canaveral a reconnu tous les symptômes. Me voilà alors sous antibiotique pour 10 jours. Voici la liste des symptômes de la maladie. source:http://www.cchst.ca/oshanswers/diseases/lyme.html

  • fatigue
  • frissons
  • fièvre
  • maux de tête
  • douleur musculaire et articulaire
  • enflure des ganglions lymphatiques
  •  

J’ai quand même profité au maximum à la plage. Variant mes activités du mieux possible entre faire la toast,du surf et du kitesurfing. Je dosais l’intensité des activités en fonction de mon énergie. Celle-ci variait à tout moment. De retour au Québec (Gaspésie),j’ai rejoins Isabelle et nous nous sommes rendu à Matapédia où la gang du Casimir et de Nature Aventure nous ont accueillie de nouveau. Aussi François,un cyclotouriste,s’est joint à notre délire improvisé pour deux jours. Nous avons alors dérivé sur la Restigouche en canot et joué à des jeux stupidement amusant sans arrêt. Disons que nos abdominaux ont bien travaillés de rire ! Aussi,la fièvre aide beaucoup à générer le délire. C’est impressionnant combien de niaiseries absurdes elle peut engendrer. Ce n’est pas si mal dit comme ça,mais quand tout le corps combat quelque chose avec intensité,ya pu d’énergie pour rien. Ce sont des vagues de délire qui viennent et vont environ aux 12 heures environ. J’avais rencontré Isabelle à pareille date l’an dernier alors qu’elle et Suzie marchaient une section du SIA en sens inverse. C’est encore un « hasard » que l’on s’y recroise de nouveau.

J’en ai aussi profité pour rencontrer mon « docteur du pied » à Campbellton,là où j’ai fait faire mes semelles orthopédique l’an dernier. Jacques était content de voir que ses semelles ont survécues les presque 6000km de marche en montagne. Nous avons fait d’autre empreinte électronique de mes pieds pour constater qu’ils sont maintenant plus forts et symétriques. Maintenant,c’est le gauche qui est plus fort que le droit. Celui-ci (le gauche) me donnait du fil à retorde avec des faciites plantaires à pu finir l’an dernier. Voici les fiches de comparaisons de mes pieds avant et après la marche avec ces orthèses.

pieds

Aussi,Footech propose maintenant un rabais de 50$ (total 300$) aux bloggeurs et lecteurs d’unelonguemarche sur l’achat d’une paire d’orthèse plantaire. Demandez Jacques et parlez-lui d’unelonguemarche.ca !

p1020317

Mes symptômes sont disparus lentement au fil du temps. La fièvre est tombée,mes muscles sont de nouveau souples et je n’ai plus de migraine. Par contre c’est le retour à la ville qui me laisse sous le choc. Je ne retrouve pas ici mes forêt brumeuse,les montagnes venteuses ni les ruisseaux zigzagueurs. Je ne retrouve pas non plus la sérénité d’une vie en forêt ni la simplicité des gens qui y habitent. Je me sens en « visite » dans ce décors dépaysant construit sur du béton.

Simon

Share

Comments are closed.